I. Conséquences du mouvement Hippie

Le mouvement Hippie.


Le mouvement hippie était un courant de contre-culture apparu dans les années 60, aux Etats-Unis, avant de se diffuser dans le reste du monde occidental. Les hippies, issus en grande partie de la jeunesse nombreuse du baby-boom de l'après-guerre, rejetaient les valeurs traditionnelles, le mode de vie de la génération de leurs parents et la société de consommation. Dans leurs communautés, ils tentèrent de réaliser leur aspiration à vivre librement, dans des rapports humains qu'ils voulaient plus authentiques. Pronant le refus de l'autorité, le retour à la nature, le pacifisme, la liberté sexuelle, ils vont faire changer leur époque. L'assimilation de nombreuses valeurs issues de ce courant a apporté une évolution des mœurs de la société dans son ensemble même si le mouvement lui-même s'est rapidement dissous, en partie par son manque d'organisation et à la suite de ses excès.

 

A. Conséquences d'un point de vue social

 

1. Ouverture des moeurs

Les hippies ont incontestablement fait évoluer les mentalités, concernant la sexualité. Selon une enquête de l'institut Gallup le nombre d'Américains pensant que c'était « mal de faire l'amour avant le mariage » avait chuté de 68% en 1969 à 48% en 1973. On assiste alors à la libération sexuelle. C'est - à - dire, que les hippies font s'effondrer les valeurs morales enracinée dans la religion, et marquent ainsi la fin du patriarcat et de la censure.

2. Liberté HOMOsexuelle

D'autre part, les hippies aident à la libération des moeurs par rapport aux homosexuels. En effet les hippies considéraient l'homosexualité comme une expérience, et non comme un tabou. C'est d'ailleurs à cette époque que la première Gay Pride a lieu, au coeur de New York. Ainsi les hippies ont permis aux homosexuels d'affirmer leur diffèrence, et de cette manière, ils se sont ensuite battus pour une meilleure intégration au sein de la société, dans le but de changer l'opinion commune. A l'heure actuelle, plus d'une dizaine de pays d'Europe reconnaissent l'union de deux personnes du même sexe. La carte ci - dessus nous donne un aperçu de la situation européenne.

 

 

 Carte des Etats, autorisants les relations homosexuels.

 

 

 

 

  • Légende :
  • Mariage homosexuel autorisé

    Unions civiles autorisées

    Concubinage homosexuel reconnu

    Question devant les parlements

    non reconnu ou statut inconnu

    Mariage homosexuel interdit

     

     

3. Principes d'éducation

Par ailleurs, les hippies, en dénonçant l'élitisme et le conformisme, ont réussi a faire changer quelques principes de l'éducation. En France, les études dans les grandes écoles étaient réservées aux familles nanties, mais pendant le mouvement hippie, une égalité plus concrète s'est installée : les classes sociales populaires ont pu prétendre à ces grandes écoles. Ce processus égalitaire a fonctionné jusque dans les années 80, avant de s'effondrer.

 

4. Préceptes de l'écologie

Grâce à leur retour à la nature, les hippies ont posé les préceptes de l'écologie actuelle. Notamment illustrée par le mouvement altermondialiste. En effet, celui - ci reprend certains aspects de la culture hippie, telle que le souci de l'environnement, et l'opposition aux logiques économiques.

 

 


B. Conséquences d'un point de vue économique

 1.La consommation

Voyant arriver les 4O ans du festival Woodstock qui viennent d'être fêtés, on a pu constater le retour d'une certaine « mode-hippie ». En effet, le style à l'allure « cool » s'est imposé dans notre génération, en apportant toutefois quelques modifications. On retrouve ainsi aujourd'hui, certains vêtements de la génération hippie : longues jupes, bracelets etc. qui sont devenus plus « chics ». La mode aujourd'hui est devenue écolo, les chaussures Birkenstock, par exemple en sont le témoin, elles rencontrent un franc succès : écolos, confortables. De nouveaux marchés se développent donc.

 

les Birkenstock, à l'image des hippies.

 

Les hippies ont aussi montré que le voyage est accessible à tous, de par leur manière de vivre. Avec leurs camionnettes Volkswagen, ils parcouraient les routes de France et autres pays... Lors de festivals tels que Woodstock, les Hippies garaient leurs véhicules, et campaient. On peut donc dire qu'ils vivaient de façon nomade. Aujourd'hui, on peut bien avouer que le voyage est à la portée de tout le monde ou presque. Il est facile de changer de pays, ou même de continent, et cela n'est plus un exploit !

Aujourd'hui, on a pu remarquer que plus de 4O% des jeunes consomme de la drogue, ce qui exprime d'ordre général un mal-être, ou pour beaucoup de cas, une simple façon de tester ses limites ; alors qu'à l'époque, les hippies voyaient cela plutôt comme une révolution culturelle, et une façon d'affirmer leur pacifisme, car le cannabis était considéré comme « calmant ».

 

2.Philosophie de vie

En ce qui concerne leur façon de s'alimenter, les Hippies, qui vivaient de façon la plus naturelle, bien évidemment mangeaient « bio ». L'alimentation bio était à l'époque une philosophie de vie pour eux. Aujourd'hui on retrouve cette alimentation, qui d'ailleurs devient de plus en plus présente. On entend parler partout de « bio », de « nourriture naturelle, saine » etc. mais est-ce pour les mêmes raisons que dans les années 6O qu'on nous incite tant à « bien nous nourrir » ? A notre époque, il s'agit plutôt d'une inquiétude pour notre santé que d'une philosophie de vie.

Après la nourriture Bio, on peut aussi dire qu'on entend beaucoup parler d'écologie. En effet, personne n'est sans savoir que notre planète se réchauffe. Des dispositifs ont donc été mis en place : panneaux solaires, tri sélectif, et autres, dans le but d'économiser l'énergie.

A l'époque, il s'agissait une fois de plus de vivre en harmonie avec la nature, et notre planète.
On ne peut donc pas affirmer que ces préventions qui concernent notre santé et notre environnement proviennent de l'époque hippie, puisqu'il s'agissait là d'avantage d'une philosophie de vie, une véritable façon, une manière de vivre.

 

 

 

 

 

 

Une publicité, montrant l'avantage de manger bio, c'est - à -dire plus sainement, exactement ce que pronait les hippies, à travers leur mode de vie.

 

C. Conséquences d'un point de vue politique

Au niveau politique, les hippies n'ont pas eu tellement d'influence car ce mouvement prônait davantage une manière de vivre, plutôt qu'une façon de diriger un peuple. Cela même si ils possèdaient une philosophie qui leur était propre. Cependant nous pouvons tout de même observer quelques changements dans les systèmes politiques dûs à l'influence hippie.

1. La lutte pour l'environnement, affaire d'état.

 

 

 

 

 En effet durant les années hippies, la lutte contre la protection de l'environnement est devenue une "affaire d'Etat", et les citoyens des pays industrialisés vont prendre petit à petit conscience de l'importance et des risques que peut entraîner la pollution à long terme. C'est en ce sens que les pays anglo-saxons, scandinaves ainsi que les Etats-Unis d'une part, et les pays d'Europe latine (France, Italie) d'autre part, vont prendre des mesures en faveur de l'environnement dans les années 1970.
La vie en communauté, de même que la découverte des cultures orientale ou encore le mode de vie des amérindiens invita de nombreux jeunes américains et européen à réfléchir sur les coditions d'exploitation des ressources naturelles et de production des biens (c'est à cette époque que beaucoup d'individus se sont tournés vers le végétarisme, ce qui provoqua une remise en cause de la production de viande).
Et si de nos jours, les partis politiques (ex : Les Verts en France) ayant comme mot d'ordre la défense de la nature, ont une place aussi importante au niveau national dans la plupart des pays industrialisés, c'est en partie, grâce aux actions de pression menées par les hippies durant les années 60 - 70.

 


D. Conséquences d'un point de vue culturel


1. Une nouvelle vision

Le mouvement hippie a amené l'écologie, et le fait de se tourner vers les autres et de ne pas penser qu'à soi. Il a ouvert les yeux à certains car si autant de personnes se sont "converties" à ce mode de vie c'est qu'elles y ont trouvé une raison valable, ce n'était pas seulement une période de révolte contre les générations antérieures mais également la recherche d'une autre vision de la vie.


2. Une philosophie " hippie "

Dans d'autres domaines, des idées nouvelles sont apparues comme l'autogestion ou le rejet des religions traditionnelles pour d'autres philosophies. Et, de nos jours, l'attrait pour une spiritualité différente ne s'est pas démentie. On a pu observer au fil des années une prolifération des sectes orientales et extrême-orientales comme le mouvement "Krishna" ou la secte "Moon" qui sont les pionniers du "Nouvel Age" (New Age). On a également assisté à un regain d'intérêt pour les groupements de méditations zen, pour le yoga et même l'astrologie. Les conférences, les stages et les salons qui se réclament du New Age sont nombreux et attirent toujours du monde. Les techniques issues du New Age se sont développées et imposées dans notre univers quotidien. La sophrologie, par exemple, a désormais une légitimité importante et rares sont les institutions paramédicales ou de loisirs, comme les centres de thalassothérapies ou le Club Méditerranée qui n'en proposent des stages.


3. Révolution musicale et artistique

Dans les arts, la musique psychédélique et le pop'art ont marqué les esprits. Le slogan Flower Power (le pouvoir des fleurs) est resté le symbole de la non-violence. La génération hippie a révolutionné la musique, l'art qui sont autant de symboles d'une révolution culturelle, aujourd'hui complètement intégrés dans les sociétés occidentales. C'est essentiellement au niveau musical que l'on retrouve une influence de la période hippie de nos jours. Le festival de Woodstock est entré dans la légende et, s'il est encore connu des jeunes en ce début de XXI° siècle, c'est grâce à des témoignages, des disques et de nombreuses photos. Vibrer ensemble, ressentir comme une immense vague de confiance collective, sont en effet les émotions qui sont restées à jamais gravées dans les esprits des participants. Cette notion de "vibrations collectives" n'est pas restée sans postérité. Le mouvement techno, qui naît dans les années 80 dans les grandes villes du monde occidentale est un bon exemple de cette postérité. S'il n'a pas la perspective culturelle de la révolution psychédélique, il semble néanmoins commémorer celui de la musique, de la danse et des grands rassemblements festifs et fusionnels des hippies. La fête techno conteste la réalité sociale et diurne, elle est subversive quoique sans projet politique. Sans atteindre les chiffres des plus grands festivals des années 60, les fêtes technos sont gigantesques: les raves party des années 80, ou les teckinivals des années 90 regroupent des milliers de personnes dans des lieux insolites: usines désaffectées, hangar isolé ou cadre naturel comme un grand pré. Les ravers sont souvent des consommateurs d'ecstasy.

 

un artiste, pendant le festival woodstock

 


4. Les codes vestimentaires, propres aux hippies

 

La mode des dernières décennies a été fortement influencée par les tenues vestimentaires des hippies. Et chaque année, dans la façon de s'habiller des jeunes générations, on retrouve un ou plusieurs éléments qui symbolisaient les tenues de l'époque hippie: poncho inca, colliers et bracelets en argent, bandana, tunique à motif orientaux, longues robes indienne ou gitane... Ces éléments sont parfois même repris dans les collections des grands couturiers. Le jean délavé à "patte d'éléphant" est devenu un classique de la garde robe des jeunes.

 Cette image nous montre que les marques et les stylistes s'inspirent des tenues hippies pour créer leur collection

 


5. La façon de voyager

Les multiples voyages et mouvements de groupe de l'époque hippie ont montré que le voyage était quelque chose d'accessible à tout le monde. Le voyage de masse va se développer. Certes, il ne s'agit plus aujourd'hui de la même façon de voyager qu'à l'époque hippie. La dimension "initiatique" a disparu mais les destinations sont restées les mêmes .L'Inde par exemple est une destination touristique en constante augmentation. Les hippies ont ouverts par leurs pérégrinations sur les routes du monde des horizons nouveaux à une partie de la jeunesse occidentale encore largement sédentaire. De plus, leur mode de voyage par bus, par stop ou par train dans des pays où le coût de la vie était souvent infiniment moindre qu'en Europe ou aux Etats -Unis rendait les voyages lointains soudain accessibles à une population bien plus large que l'élite fortunée à laquelle ils étaient réservés jusqu'alors .Ainsi , dans le sillage des hippies , et profitant du rapide essors des transports aériens , les agences de voyages ont pu proposer à une nouvelle clientèle des vols à prix relativement modestes .Ce fut d'abord le développement des charters, puis des vols et séjours combinés jusqu'à ce que se développent plus récemment les compagnies aériennes low-cost.

un Van hippie

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×