II. Conséquences de Mai 68

Mai 68


Mai 68 désigne les événements qui se sont déroulés durant les mois de mai - juin 1968. Ce mouvement de révolte de la jeunesse étudiante parisienne de nature à la fois culturelle, sociale et politique, marque l'histoire contemporaine française. Dirigée contre la société traditionnelle et le capitalisme, le mouvement d'abord étudiant, a gagné la classe ouvrière, puis pratiquemment toutes les catégories sociales sur l'ensemble du territoire, et reste comme l'un des plus grand mouvement social de l'Histoire de France du 2oéme siècle.

4444
A. Conséquences d'un point de vue social


1. Place à l'individu.

Grâce à Mai 68, de nouvelles valeurs apparaissent. Elles sont centrées autour de la primauté de la réalisation personnelle, de l'autonomie, la créativité, et la valorisation de l'individu. Ce qui implique le refus des normes traditionnelles de la société et la remise en cause de l'autorité que ces normes imposent. Le concept d'autogestion, c'est-à-dire la gestion d'un groupe d'individus par lui - même, va régir la création de nouvelles règles.


2. Au travers de l'école.

En France, l'influence de Mai 68 se ressent au travers de la pédagogie scolaire. L'élève fut considéré comme un disciple jusqu'aux revendications de 1968. Après cela il devient un sujet qui peut, et se doit, d'intervenir dans la pédagogie dont il est l'objet. Ainsi la discipline autoritaire devient une participation active de l'élève. Le débat et la parole libre s'accroissent. Aussi, ce mouvement est à l'origine de la participation des élèves et des parents aux conseils de classe et de la redéfinition des règlements scolaires dans les établissements.Mais, cette évolution est à l'époque jugée comme permissive, c'est-à-dire trop tolérante. Aujourd'hui, elle est sans aucun doute jugée comme normal, et en accord avec les droits de l'élève. Grace à ces années là, les adolescents ont beaucoup plus de responsabilités personnelles, plus de choix et plus d'autonomie dans la vie de tous les jours.

 
3. Le début du dialogue.

D'ailleurs, le débat et le dialogue ne sont pas seulement ouverts dans le domaine scolaire, mais aussi au sein même de l'intimité familiale et de la société, plus globalement. La culture française en est, elle -même, profondément marquée. Effectivement, c'est une étape importante dans la prise de conscience, en vue de la mondialisation de nos sociétés modernes, et d'une remise en cause effective de la société de consommation. Nous pouvons, pourtant, nous interroger, sur cette remise en cause, au vu de l'évolution actuelle de notre société.

 

Grâce à mai 68, le dialogue s'instaure au travers des débats publics

 

 

B.Conséquences d'un point de vue économique


1. Le début de la société de consommation.

D'un point de vue économique, Mai 68 est le début de la société de Consommation en France et changera a jamais le mode de vie des Français. A cette époque, nous sommes à l'apogée des « Trente Glorieuses » et la société de consommation s'est installée dans les mœurs françaises.

Les jeunes manifestants des grèves de mai 68, sont les enfants du baby-boom, de l'expansion économique, et du développement des biens de consommation. Cette génération, qui vit pendant la période des trente glorieuses, refuse cette société de consommation, qu'elle considère comme aliénant les rapports humains ; on constate cependant, que malgré leur rejet, les jeunes de 68 font partie de cette société de consommation. On peut considérer, que leur lutte n'a pas réellement été efficace, puisqu'aujourd'hui, nous observons au sein de notre société, une croissance de cette société de consommation, qui augmente toujours plus.
En 68-73 on trouve dans les textes qui sont publiés, une critique non simplement du capitalisme, mais de la civilisation dont on est issu. C'est ainsi que la perception de la démocratie et de notre passé devient négative. Aujourd'hui, la critique de la civilisation et la dévalorisation de notre Histoire se retrouve au cœur de la société française.

 

 

 

2. L'augmentation des salaires.

 

 

Pendant cette immense grève, les jeunes ne sont pas les seuls à manifester, en effet, des centaines de travailleurs ont des revendications à faire.

En 1966, les salaires des travailleurs français étaient très bas, les semaines de travail les plus longues (jusqu'à 52 heures dans certaines branches !), et les impôts les plus élevés. Le décalage entre les patrons et les ouvriers, autant du point de vue des salaires que du point de vue des rapports sociaux était tels qu'il n'était pas possible de continuer ainsi. C'est ainsi qu'on a été conduit vers l'augmentation de 35 % du Smig, puis vers l'augmentation de 10 % des autres salaires.
Les syndicats ont prouvé qu'ils étaient capables de mobiliser les travailleurs, surtout en ce qui concerne la Sécurité Sociale.
Pendant cette période, on observe une détérioration de la situation économique française. En effet, on comptait beaucoup de chômeurs, et leur nombre augmentait rapidement. Les jeunes, évidemment étaient les plus concernés. C'est pour cela qu'en 1967, le gouvernement créer l'ANPE.  

 

44444444


C.Conséquences d'un point de vue politique


Le mouvement de Mai 68 a entrainé des bouleversements politiques considérables, on retiendra surtout les accords de grenelle , le décret présidentiel du 12 juin 1968 ainsi que le referendum sur la régionalisation et le rôle du sénat du 27 avril 1969.


1. Les accords de Grenelle.

Lors des accords de Grenelle, le 27 mai 1968, suite à des négociations menées par le jeune Jacques Chirac, les conclusions aboutissent à une augmentation de 35% du SMIG, une augmentation de 10% des salaires, la création de la section syndicale, et une quatrième semaine de congés payés. Après cela, les entreprises et usines reprennent le travail courant juin.

 

Les accords de Grenelle , 27 mai 68

 


2. Referendum du 27 avril 1969.


En mai 68 , le Général De Gaulle avait souhaité un réferendum. Georges Pompidou avait obtenu la dissolution de l'assemblée nationale. Mais en avril 1969 , De Gaulle réaffirme son projet de réferendum , il pense que Mai 68 a mis en évidence un besoin de démocratie plus proche du peuple , il veut décentraliser certains lieux de décision et veut aussi changer l'organisation du sénat , ceci étant l'objet de son réferendum.Il affirme qu'il partirat si les français répondent "non". Le "non" l'emporte , Le Général De Gaulle s'en va.

 

3. Dénonciation des régimes communistes.

Cette dénonciation se confirme. Nous assistons à une désillusion sur le communisme. Cela est du en partie à un engagement politique intense de la part des communistes, notamment des maoïstes et de l'extrème gauche. Ainsi, cette désillusion va déboucher sur un pessimise généralisé parmis les anciens communistes. Ce qui va causer un auto-dénigrement systématique de tout ce qui a pu exister avant ce moi de mai 68.

 

D.Conséquences d'un point de vue culturel :


1. Libération sexuelle

Pendant la révolution culturelle, l'un des thèmes les plus importants était celui de la liberté sexuelle, par exemple la lutte pour des visites aux résidences des filles dans les universités. Une partie de cette pensée de la liberté sexuelle était l'émancipation des femmes.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site